Savoir se faire entendre

Ce texte, vous l’avez  lu au moins une fois sur facebook. Il m’a inspiré une petite réflexion que j’aimerais partager avec vous.

0
278

Mais lisons le ensemble  encore une fois.

«PSYCHOLOGIE DE LA COLERE

  Un professeur, pendant son cours, a demandé à ses étudiants. Pourquoi crions-nous quand nous sommes en colère? Pourquoi les gens crient-ils l’un sur l’autre quand ils sont bouleversés?
Les élèves réfléchissent un moment. L’un dit, parce que nous perdons notre calme.
Mais le professeur demande à nouveau, pourquoi crier quand l’autre personne est juste à côté de vous? N’est-il pas possible de lui parler d’une voix douce? Pourquoi criez-vous à une personne quand vous êtes en colère?
Les réponses données par les étudiants ne satisfont pas le professeur.
Enfin, a-t-il expliqué :  »quand deux personnes se fâchent l’une contre l’autre, il y a une distance qui se crée psychologiquement entre leurs cœurs : pour couvrir cette distance, ils doivent crier pour pouvoir s’entendre. »
Alors le professeur explique ce qui se produit quand deux personnes tombent amoureuses.
Elles ne crient pas l’une sur l’autre, mais parlent à voix basse. Pourquoi? Parce que leurs cœurs sont psychologiquement proches. La distance entre elles est très faible. Le professeur a continué, « quand elles s’aiment encore plus, que se passe-t-il? Elles ne parlent pas, elles se chuchotent et leur amour se raffermit.
Enfin, elles n’ont même plus besoin de se chuchoter, elles se regardent seulement et se comprennent…
Alors, la prochaine fois que vous criez sur un être cher, sachez que vous créez une distance entre votre cœur et le cœur de cette personne. »

J’entends d’ici certains qui se demandent,  « où  est le lien avec le travail ? »
Comme toute relation, la relation de travail connaît des moments de tensions. Tensions entre l’employeur et le travailleur, entre le travailleur et son superieur hiérarchique ou entre les travailleurs eux mêmes.

En ces moments là, il faudra vous souvenir que les cris et la violence éloignent vos cœurs. Il faudra garder à l’esprit qu’une fois l’orage passé, une fois les revendications satisfaites ou non,  vous continuerez à travailler ensemble. Vous (l’employeur et les travailleurs) êtes indispensables les uns aux autres.

Par conséquent, privilégiez le dialogue social, privilégiez les échanges sur un ton tempéré afin de maintenir/préserver la qualité des relations futures.

Savoir se faire entendre permet aussi de sauver une relation ; même une relation de travail.

Ulrich DJE,

Administrateur du travail et des lois sociales, Inspecteur du travail

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here